Sacred Soul of North Carolina

C’est à la fois le titre d’un album, de gospel comme son nom le suggère, qui paraîtra le 15 octobre 2021, et d’un documentaire de trente-deux minutes qui présente le disque, accessible dès aujourd’hui 5 octobre. Il s’agit d’un projet de plus à l’initiative de la Music Maker Relief Foundation, qui ne cesse de nous émerveiller. Et le terme n’est ici certainement pas emphatique, tant ce film mérite les louanges, et on gigue d’impatience à l’idée d’écouter le disque qui en sera donc le prolongement. Le projet mûrit depuis début 2020, quand Timothy Duffy, le fondateur de Music Maker, demande au producteur de Memphis Bruce Watson de l’emmener à l’est de la Caroline du Nord, pour lui faire découvrir une forme de gospel typique de la région, la sacred soul music, dont les origines remontent au XVIIe siècle. Ainsi, Duffy rencontre les Glorifying Vines Sisters, pour lesquelles il décroche des engagements dans de grands festivals américains et même pour une tournée européenne.

Mais Duffy ne mesurait pas l’importance de cette tradition dans la région. Avec l’aide d’une des sœurs Vines, Alice, dont il fait sa directrice musicale, il part en quête d’autres formations dans la même veine, souvent composées des membres d’une même famille. Ce n’est pas la seule caractéristique de cette sacred soul music du comté de Greene… Du fait de ses racines très anciennes, elle se distingue par des arrangements très axés sur les harmonies vocales, et un accompagnement dès lors plus discret mais efficace et tout en nuances. Artistiquement c’est somptueux et chargé d’émotion, certains intervenants essuyant même une larme en expliquant leur démarche.

Car il s’agit bien de toucher les gens, et force est de reconnaître que tous y parviennent, mais aussi de rappeler combien la foi peut aider à endurer les pires épreuves. Tim Duffy l’a bien perçu quand il explique : « Le film décrit vraiment combien toutes ces familles sont soudées. Bon nombre de ces groupes viennent d’une petite région autour du comté de Greene, où les membres du Ku Klux Klan étaient plus nombreux que partout ailleurs dans le pays au moment de la lutte pour les droits civiques dans les années 1960. Et tous vous le diront, c’est une musique de résistance, une musique de foi. On peut imaginer les circonstances dans lesquelles elle fut créée, mais ils croyaient que cette foi leur permettrait de tout surmonter. Qu’elle soulèverait les montagnes. » Annoncé donc pour le 15 octobre, l’album « Sacred Soul of North Carolina » promet d’être sublime. Il rassemblera onze chansons par autant de groupes qui méritent la citation : Marvin Earl « Blind Butch » Cox », The Glorifying Vines Sisters, Little Willie & The Fantastic Spiritualaires, Johnny Ray Daniels, Big James Barrett & The Golden Jubilees, Dedicated Men of Zion, Faith & Harmony, Bishop Albert Harrisson & The Gospel Tones, The Johnsonaires, Big Walt & The Faithfuk Jordanaires et Melody Harper. En attendant, découvrez sans hésiter le documentaire à cette adresse.
Photos : © Music Maker.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.