Little Johnny Jones, né un 1er novembre

Little Johnny Jones, Otis Spann et George « Mojo » Buford, fin des années 1950. © : Stefan Wirz.

Ce cousin d’Otis Spann n’a pas connu la même popularité que son illustre parent. Originaire de Jackson, la capitale du Mississippi, où il voit le jour le 1er novembre 1924, il apprend l’harmonica puis le piano, avant de s’installer à Chicago en 1945. Il s’y impose sans trop tarder, d’abord aux côtés de Tampa Red, son nom apparaissant ensuite sur disque dès septembre 1949, comme accompagnateur d’un certain Muddy Waters… « Remplaçant » de Big Maceo Merryweather suite à son AVC, il fait alors partie des principaux acteurs d’un blues urbain il est vrai sur le déclin. Mais Jones sait rebondir, et en tant que pianiste, il collabore avec les plus grands, Junior Wells, Elmore James, Howlin’ Wolf, Albert King, Magic Sam… Il décède le 19 novembre 1964, des suites d’une bronchopneumonie, à seulement quarante ans. Arrêt brutal pour un artiste prometteur qui avait encore beaucoup à donner… Écoutons-le sur son premier enregistrement de septembre 1949, au chant et au piano, alors que Muddy Waters est un de ses accompagnateurs à la guitare…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.