Sauvons le Riverside Hotel !

© : Meridian.

Si vous avez visité Clarksdale, capitale incontestée du Delta blues, vous êtes sans doute passés par le Riverside Hotel, comme ce fut mon cas en 2011. Dans cet étrange bâtiment tout en longueur qui semble glisser vers la rivière Sunflower, Frank « Rat » Ratliff nous ouvrait les portes de chambres jadis occupées par Sonny Boy Williamson II, Ike Turner, Robert Nighthawk, Howlin’ Wolf, Muddy Waters, Sam Cooke, Jessie Mae Hemphill et même Duke Ellington (source : Chicago Blues News)… L’hôtel servit aussi de lieu de répétition pour Jackie Brenston et Ike Turner en vue de l’enregistrement de Rocket 88 en 1951 ! Mais le Riverside Hotel a eu deux vies. Avant de devenir un hôtel en 1944, c’était un hôpital, précisément le G. T. Thomas Hospital, où une certaine Bessie Smith rendit son dernier souffle en 1937 quelques heures après un grave accident de la route. C’est dire la dimension mythique du lieu… Mais depuis la mort de Ratliff en 2013, l’établissement connaît des déboires. Fermé comme bien d’autres suite à la crise sanitaire, il a été ensuite endommagé par la chute d’un arbre lors d’une violente tempête. Mais la famille de Ratliff, qui compte rouvrir l’hôtel au printemps 2022, ne désarme pas. Elle a lancé une cagnotte en ligne pour sauver le Riverside Hotel. Vous pouvez participer à cette adresse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.