Chicago, des archives dont on ne sort pas intact

© : TwStalker.

Ce n’est pas un livre sur les musiques afro-américaines, mais un ouvrage qui interroge, qui donne à réfléchir. Paru le 1er décembre 2021 chez CityFiles Press, Chicago Exposed: Defining Moments From the Chicago Sun-Times Photo Archive, par Richard Cahan et Michael Williams, propose une sélection de photographies d’archives prises par les équipes du Chicago Sun-Times et du Chicago Daily News. Elles couvrent ces quatre-vingts dernières années, de la Seconde Guerre mondiale à nos jours. Si le premier des deux quotidiens a été fondé en 1948, le Daily News est bien plus ancien : son premier numéro date en effet de 1875, même s’il a cessé de paraître en 1978. En tout cas, ces deux supports furent couronnés à de nombreuses reprises du prix Pulitzer. À Chicago, troisième ville des États-Unis avec près de 10 millions d’habitants dans son aire urbaine, les Afro-Américains représentent environ 33 % de la population, un taux presque trois fois supérieur à celui de la moyenne nationale (13 %).

La police sépare les étudiants blancs et noirs, Tilden High School, 4747 South Union, 6 octobre 1969. © : John H. White / Chicago Sun-Times.

Ville des vents (Windy City), ville de blues, mais aussi ville de racisme et de violence. Les photographies sélectionnées (une centaine) ne sont pas de belles images de la ville destinées aux touristes, elles sont à elles seules des reportages et des témoignages des gens de Chicago et de leurs cultures, leurs traditions, leurs craintes, leurs souffrances, rarement leurs joies. Elles s’accompagnent de légendes nécessaires mais sobres, et de biographies des photographes. Il est d’ailleurs inutile de bien comprendre l’anglais pour éprouver un réel trouble en tournant les pages tant les images écrasent l’espace. La couverture, qui montre la mère d’Emmett Till lors des obsèques de son fils (adolescent de quatorze ans massacré par des Blancs), ou cette photo qui montre un Maxwell Street inattendu (le « quartier historique du blues), font partie des exemples les plus édifiants d’une ville aussi captivante que torturée. Quand le choc des photos s’allège du poids des mots inutiles… À celles et ceux qui souhaitent approfondir, je propose une vidéo avec une interview des auteurs qui expliquent leur démarche.
Chicago Exposed: Defining Moments From the Chicago Sun-Times Photo Archive, par Richard Cahan et Michael Williams, CityFiles Press, 176 pages, 39,95 dollars.

Le marché de Maxwell Street comme vous ne l’avez vu, avec ses cuvettes de WC usagées qui attendent d’être revendues… Chicago History Museum / Chicago Sun-Times.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.