Sélectionner une page

Robert Lowery, mort un 25 octobre

Robert Lowery, mort un 25 octobre
© : Getty Images.

Ce chanteur et guitariste né à Shuler, Arkansas, le 8 avril 1931, s’installe en 1957 en Californie, où il accompagne Big Mama Thornton et tourne abondamment localement. En 1993, il participe même à l’investiture du président Bill Clinton, lui aussi originaire de l’Arkansas. Sa réputation est importante, car, bien que vivant en Californie, sa musique se distingue de la production locale. Elle reste en effet très ancrée dans le blues du Delta, où il a appris la guitare avec un oncle et des voisins qui l’ont aussi fait tourner dans la région avant qu’il gagne la Côte Ouest. Lowery est souvent considéré comme un simple disciple de Robert Johnson (sa voix un peu haut perchée et son jeu en slide en témoignent), mais c’était aussi un compositeur intéressant. Entre 1994 et 2000, il enregistre quatre albums, malheureusement pour des labels de faible diffusion : « Earthquake Blues » (1994, Orleans), « Good Man Is hard To Find (1995, Orleans), « Rainin’ Down Blues » (2000, Wolf) et « Playing Out In The Street » (2000, The Orchard). Alors qu’il est septuagénaire, les années 2000 le voient au programme de grands festivals aux États-Unis, et il prend part à une tournée européenne en 2007. Mais en 2011, un AVC l’oblige à stopper sa carrière, et il nous a quittés le 25 octobre 2016 à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. Pour conclure, je vous propose l’extrait d’un concert de 1996, durant lequel il est accompagné de l’harmoniciste Virgil Thrasher.

A propos de l'auteur

Catégories d’articles