« Les temps du blues », première(s) !

Bannière LTDB copie

Ce 20 novembre 2018 marque donc le lancement officiel de ce site Internet et de ma chaîne YouTube « Les temps du blues », sur laquelle vous pouvez dès maintenant visionner une vidéo de présentation et une première émission.

Nouveauté semaine copie

Comme je l’écrivais hier, cette dernière s’arrête d’abord sur le guitariste Duane Allman, né le 20 novembre 1946 à Nashville, Tennessee. Avec son frère Greg (chant, claviers, guitare), il a formé en 1969 l’Allman Brothers Band.

On associe généralement ce groupe au rock sudiste, dont il est sans doute le plus brillant représentant, mais ce serait réducteur tant le registre de cette formation emprunta aussi au country rock, au jazz et bien sûr au blues. Dans ce dernier style, Duane Allman, notamment du fait de son incroyable maîtrise de la guitare slide, joua un rôle significatif durant sa carrière hélas bien trop courte : il s’est en effet tué le 29 octobre 1971 lors d’un accident de moto, à seulement 24 ans… Sept mois plus tôt, le groupe enregistra à New York l’album « At Fillmore East », un sommet absolu du genre, dont j’ai donc tiré un extrait dans mon émission, Statesboro Blues. Sorti à l’origine en juillet 1971 pour le label Capricorn, cet album live a été très souvent réédité sur différents supports et vous n’aurez pas de mal à le trouver. Outre Statesboro Blues et une belle version de Stormy Monday, il se distingue par de longues plages de 20 minutes et plus (You Don’t Love Meet Whipping Post, qui occupaient sur le vinyle original chacune une face entière !), sur lesquelles le groupe avait tout le temps de se livrer aux improvisations débridées qui furent aussi sa marque. Quant à la chanson originaleStatesboro Blues, on la doit donc au chanteur et guitariste Blind Willie McTell (1898-1959), qui l’a enregistrée le 17 octobre 1928 à Atlanta pour la marque Victor. Bien que rattaché au blues de la Côte Est, McTell se démarquait de ses pairs car il utilisait la guitare slide (à douze cordes, en plus, d’où une sonorité très personnelle), une technique assez peu répandue dans ce style. Vous trouverez sa version originale de 1928 dans cette vidéo YouTube.

Pour inaugurer la rubrique « Nouveauté de la semaine » de l’émission, j’ai donc choisi un livre qui sort aussi aujourd’hui 20 novembre 2018. Intitulé « Shake Your Hips: The Excello Records Story », il est l’œuvre de Randy Fox aux éditions BMG dans la collection RPM Series.

9781947026223

Comme son titre le suggère, il est consacré au label discographique Excello, fondé en 1952 par Ernie Young (qui avait lancé l’année précédente la marque de gospel Nashboro) à Nashville, ville réputée pour la country. Mais en termes de blues, la marque se fera surtout connaître par l’intermédiaire de son producteur J. D. Miller (1922-1996). Installé à Crowley en Louisiane, Miller sera en effet à l’origine dès les années 1950 d’innombrables séances d’enregistrements des principaux représentants du Swamp Blues, le fameux « blues des marais » louisianais, un style à la fois rural et intense, mais également entraînant et souvent très excitant, ce qui lui vaudra une grande popularité dans les années 1960, surtout auprès des groupes britanniques. Le livre de Randy Fox retrace donc l’histoire assez originale de ce label qui concentra finalement l’essentiel de la production des meilleurs artistes d’un style de blues. Ainsi, dans les années 1950 et 1960, Lightnin’ Slim, Lazy Lester, Lonesome Sundown, Katie Webster, Clarence Edwards, Silas Hogan, Whispering Smith et Slim Harpo figurèrent tous au catalogue d’Excello… Je n’ai pas encore lu ce livre qui paraît donc aujourd’hui mais ça ne saurait tarder. En attendant, si vous le lisez, n’hésitez pas à me faire part de vos avis, je les relayerai volontiers ici. L’ouvrage compte 200 pages et se trouve sur Amazon à cette adresse, en édition papier (21,99 $) ou numérique (11,08 $). Enfin, si vous souhaitez aller plus loin, je vous suggère d’aller voir ce que propose la marque Ace, aujourd’hui détentrice des droits d’Excello, et qui réédite une bonne partie du catalogue original, lequel comprend bien sûr du Swamp Blues mais aussi du gospel, du doo wop, du gospel, de la soul, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.