Émission « Les temps du blues » – 1er dec 2018

Sur scène copie

Au programme de mon émission sur YouTube, Mr. Sipp (rubrique « Un blues, un jour ») et Delgres (rubrique « Sur scène »).

Sipp 1

Nous sommes le 1erdécembre 2018, et nous n’allons pas remonter très loin dans le temps pour cette émission, nous nous contenterons en effet de 2012. Le 1erdécembre de cette année-là correspond à la création du festival de blues de Bradenton, en Floride. Dès la première édition, l’affiche est alléchante avec au programme Ruthie Foster, Kenny Neal, Dave Miller, le Homemade Jamz et Johnny Sansone. Même s’il y a aussi quelques concerts le vendredi et le dimanche, la plupart ont lieu chaque premier samedi de décembre, et le hasard veut que cette édition 2018 se déroule aussi le 1erdécembre, comme lors de la fondation en 2012… Le plateau est toujours remarquable cette année avec le duo Monster Mike Welch et Mike Ledbetter, Christone « Kingfish » Ingram, Chris Cain, Shakura S’Aida et Mr. Sipp, liste là encore non exhaustive.

Sipp 2

Alors certes, depuis la France, tout cela semble un peu loin et le festival est d’ailleurs complet depuis plusieurs jours, mais j’avais envie d’évoquer cet événement dont la programmation honore le blues tout en donnant leur place à des artistes plutôt jeunes. Ce serait peut-être un exemple à suivre pour certains festivals de ce côté de l’Atlantique qui n’ont plus de blues que le nom… Et puis, c’est aussi un prétexte pour écouter un artiste aujourd’hui en scène à Bradenton, et ce sera Mr. Sipp, un chanteur et guitariste né Castro Coleman le 25 août 1976 à McComb, Mississippi.

Sipp 3

D’ailleurs surnommé le Mississippi Blues Child, il a gagné l’International Blues Challenge à Memphis en 2014 et signé trois albums très recommandables : « It’s My Guitar » (autopublié, 2013), « The Mississippi Blues Child » (Malaco, 2015) et « Knock a Hole in It » (Malaco, 2017). En mars de cette année, il a également ouvert son propre club de blues, Sipp’s Place, à Magnolia, Mississippi (à peu près à mi-distance entre Jackson et La Nouvelle-Orléans). J’ai choisi un titre dynamique enregistré l’an dernier au Club de Minuit lors du festival Jazz à Vienne, « Jump the Broom ».

 

Delgres

On parle beaucoup depuis quelques mois du groupe Delgres (article à lire dans le numéro 223 de Soul Bag actuellement en kiosques), qui a choisi son nom en hommage à Louis Delgrès. Cet Antillais célèbre était un abolitionniste qui a marqué l’histoire de la Guadeloupe au début du XIXe siècle en luttant contre l’armée napoléonienne qui voulait rétablir l’esclavage. Delgres s’inspire donc de la culture antillaise et son leader Pascal Danaë chante d’ailleurs souvent en créole. Il s’accompagne également à la guitare, souvent en slide. Les deux autres membres du groupe sont Baptiste Brondy à la batterie et Rafgee, qui ne joue pas de la basse mais du sousaphone, un énorme cuivre tarabiscoté avec un large pavillon qui rappelle l’hélicon, voire le tuba. La musique de Delgres est donc originale, envoûtante et lancinante, assez proche de la transe. Mais surtout, elle jette un pont entre le blues et les traditions musicales caribéennes, tout en démontrant que ces courants ont de nombreuses racines communes. Alors que beaucoup s’égarent en prétendant « réinventer » le blues à coups de longs solos de guitare hurlante ou en mélangeant les genres sans ligne directrice, Delgres démontre qu’il est possible de prendre de nouvelles directions sans trahir racines et traditions. Le trio a sorti un premier album cet été en tout point remarquable, « Mo Jodi ». C’est vraiment un groupe à suivre et à découvrir, et voici justement les prochaines dates de sa tournée : aujourd’hui 1erdécembre à Arles (Bouches-du-Rhône), le 3/12 à Paris, le 6/12 à Avermes (Allier), le 7 à Magny-le-Hongre (Seine-et-Marne), le 8 à Argenteuil (Val-d’Oise), le 9 à Ris-Orangis (Essonne), le 13 à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), le 15 à Châteaulin (Finistère) et le 16 à Saint-Agathon (Côtes-d’Armor). Et ils repartiront en tournée en février et mars 2019 ! En attendant, vous pouvez les écouter dans « Les temps du blues » avec le titre qui donne son nom à leur album, « Mo Jodi », enregistré le 13 septembre dernier lors de l’émission « Couleurs tropicales » dans les studios de la radio RFI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.