Article « Les temps du blues » – 25 jan 2019

en tournée copie

Au programme de mon émission sur YouTube, Little Mack Simmons(rubrique « Un blues, un jour »), et Stéphane Ranaldi et Tomek Dziano(rubrique « En tournée »).

lms 1
© : Gérard Herzhaft / Blue Eye.

Je vous propose aujourd’hui de redécouvrir un bluesman né le 25 janvier 1933, le chanteur et harmoniciste Little Mack Simmons. On ne le connaît pas si bien que ça et c’est bien regrettable car il joua un rôle non négligeable dans le blues de Chicago à différents niveaux malgré une carrière un peu chaotique… Ainsi, en plus d’être un musicien talentueux, il a tenu pendant quelque temps un club assez réputé, le Zodiac Lounge, et même créé deux labels discographiques, PM Records et Simmons Records. Malcolm « Little Mack » Simmons est né le 25 janvier 1933 à Twist en Arkansas, où il apprend l’harmonica avec James Cotton. Après avoir vécu à Saint Louis où il se produit avec Robert Nighthawk, il se fixe à Chicago en 1954 et forme rapidement un groupe au sein duquel figurent le pianiste Detroit Junior et le guitariste Eddie King. En 1959, il grave ses premières faces pour le label C. J. Records sous le nom de Little Mack and His Boys (avec Detroit Junior, Eddie King mais aussi James Cotton), puis d’autres pour diverses petites marques, mais également un single pour Checker, la filiale de Chess, en 1961.

lms 2
© : Discogs

Après quelques autres titres à la fin des années 1960, on le perd une première fois un peu de vue après qu’il ait essayé sans succès de diversifier sa musique. Pour plus de détails sur la discographie de ses premières années, je vous invite comme souvent à consulter l’excellent travail consacré à cet artistepar Gérard Herzhaft sur son blog Blue Eye. C’est aussi le début d’une période noire pour Simmons, qui le voit céder au trafic de drogue et lui vaut des démêlés avec la justice. Au début des années 1970, il revient un peu sur le devant de la scène en s’occupant du Zodiac Lounge, tout en ouvrant son propre studio pour lancer les deux labels cités plus haut. Fin 1975, il enregistre en France pour Black and Blue l’album « Blue Lights », avec des pointures comme Hubert Sumlin et Lonnie Brooks (g), Willie Mabon (p), Dave Myers (b) et Fred Below (dm). Puis il devient pasteur tout en replongeant dans le trafic de drogue et passe trois ans derrière les barreaux ! L’éclipse se prolonge et il revient dans les années 1990, réalisant plusieurs albums de très bonne facture, mes favoris étant « High and Lonesome » (St. George, 1995) et « Little Mack Is Back » (Electro-Fi, 1997). Il est malheureusement mort le 24 octobre 2000 des suites d’un cancer, à l’âge de 67 ans. Dans mon émission, j’ai programmé un extrait tiré de l’album « Blue Lights » de 1975, Killing Floor.

lms 4
© : 45worlds

 

autan 1
© : Mairie Payrin Augmontel

La rubrique « En tournée du jour » nous conduit au festival Autan de Blues, qui se déroulera dans huit communes du Tarn autour de la ville de Castres. Il commence ce soir vendredi 25 février avec un concert gratuit de Stéphane Ranaldi et Tomek Dziano à Payrin-Augmontel. Mais l’événement principal débutera réellement jeudi 31 janvier pour s’achever dimanche 3 février, ça vous laisse donc le temps de vous organiser.

autan 3
Slim Paul. © : Blast Radius Photo / Tous Voisins.

Voici donc le programme détaillé :
– Ce soir 25 février donc, dès 18 h 30, Stéphane Ranaldi et Tomek Dziano seront à la salle des fêtes à Payrin-Augmontel ;- le 31 janvier, on aura Half Blind Willie à Boissezon (18 h 30) et Slim Paul à l’espace Apollo à Mazamet (21 h 30) ;
– le 1erfévrier, Kepa sera à Navès (18 h 30), suivi d’un BD concert O’Boys à Labruguière (21 h) ;
– le 2 février, on pourra voir Sweet Spices à Calmon (18 h 30) puis Cory Seznec à Saint-Amans-Soult (21 h) ;
– enfin, le 3 février, ce sera le tour de Little Bob Blues Bastards au Bolegason à Castres (21 h).

autan 4
Stéphane Ranaldi et Tomek Dziano. © : AllEvents.

Dernières informations, il s’agit de la douzième édition sur ce festival qui, vous l’aurez constaté, se dédie aux artistes et groupes français. J’ai retenu pour mon émission le duo qui ouvre le festival ce soir, composé de Tomek Dziano au chant et à la guitare, et de Stéphane Ranaldi à la batterie. C’est enregistré en public au Mi Lieu du blues à Ampuis dans le Rhône en 2010, et ça s’appelle Moving On Down the Line.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.