Sélectionner une page

Une plaque de la Mississippi Blues Trail pour Dorothy Moore

Une plaque de la Mississippi Blues Trail pour Dorothy Moore

© : Scott Barretta.

Hier 25 mai 2022, la Mississippi Blues Trail a inauguré à Jackson, Mississippi, une plaque didactique dédiée à Dorothy Moore, sur le campus de l’université de de la ville, près du Hall Music Center. Justement née à Jackson le 13 octobre 1946, la chanteuse a débuté très tôt à l’église, d’autant que son père fut un membre des Five Blind Boys of Mississippi, sous le nom de scène de Melvin Henderson. Mais, poussée par sa grand-mère, elle participe à douze ans à un talent show, qu’elle remporte, avant d’enregistrer un premier single en 1965. Après une « pige » au sein de l’éphémère formation de R&B les Poppies, qui enregistra quand même pour Epic, et quelques singles pour des labels secondaires, elle lance sa carrière en signant chez Malaco pour quatre albums. Son plus grand succès, Misty blue, sorti en 1976, se hisse à la deuxième place des charts R&B de Billboard, suivi d’autres titres dans le top 10 l’année suivante. On ne la revoit guère avant le milieu des années 1980, quand elle réalise trois albums de gospel, deux pour Rejoice et un pour Volt, puis elle retrouve Malaco et signe cinq nouveaux opus. En 2002, elle fonde son propre label, Farish Street Records, réalisant cinq albums dont le dernier à ce jour date de 2020 (« I’m happy with the one I got now »). Certes connue pour ses ballades R&B et outre le gospel, Dorothy Moore a toujours mis du blues à son répertoire, allant même jusqu’à s’initier tardivement à l’harmonica avec le vétéran L. C. Ulmer ! Bon, allez, sans surprise, on écoute la version originale de Misty blue, qui est quand même une très belle ballade. Un grand merci à Scott Barretta pour l’information… et la photo !

A propos de l'auteur

Catégories d’articles