Sélectionner une page

Barkin’ Bill Smith, mort un 24 avril

Barkin’ Bill Smith, mort un 24 avril

© : Discogs.

On ne peut pas dire que Barkin’ Bill Smith appartienne au cercle des bluesmen les mieux connus. Mais ce très bon chanteur a fait une carrière honorable à Chicago même si sa discographie ne le traduit pas. Une nouvelle fois, j’aurais pu m’arrêter aujourd’hui sur le parcours d’un bluesman autrement plus notoire, je pense à Otis Spann, également disparu un 24 avril, mais je crois plus que jamais nécessaire de ne pas occulter de tels artistes dits « obscurs » mais talentueux. De son vrai nom Willie B. Smith, ce bluesman voit le jour le 18 août 1928 à Cleveland, Mississippi, en plein Delta. On sait peu de choses sur ses origines et son enfance, mais il s’est d’abord produit dans les clubs de Saint-Louis et de Détroit, avant de se fixer à Chicago à la fin des années 1950. À partir de 1958, il joue avec Homesick James qui l’affuble de son étrange surnom, sachant que la voix de baryton de Smith dans le style des blues shouters a très peu à voir avec des aboiements (to bark se traduit par aboyer) !

© : Discogs.

Ensuite, Smith écume les clubs du South Side et du West Side de Chicago, sans parvenir à réellement se faire connaître jusqu’aux années 1990. Toutefois, en 1991, il partage « Bluebird Blues » (Delmark) avec le guitariste Dave Specter, dont c’est aussi le premier album, sur lequel apparaissent aussi Deitra Farr (voc), Ronnie Earl (g), Ken Saydak (kbds) et Bob Stroger (b). Smith joue aussi avec le Joe Moss Band, et en 1994, Delmark lui fait à nouveau confiance pour un album cette fois sous son seul nom, « Gotcha! », avec Steve Freund (g), encore Saydak, Tad Robinson (hca) et des cuivres qui donnent du relief à sa musique. Mais sa santé déclinante l’oblige alors à réduire ses activités, et Barkin’ Bill Smith nous quitte finalement le 24 avril 2000 à soixante et onze ans, des suites d’un cancer du pancréas. Quelques-unes de ses chansons sont aussi disponibles sur des compilations Delmark (dont celles des 40e et 55e anniversaire du label) et Wolf. Je vous propose de l’écouter avec un extrait de son album « Gotcha! », No rollin blues.

A propos de l'auteur

Catégories d’articles