Sélectionner une page

Blues power, Albert King, 23 septembre 1970

Blues power, Albert King, 23 septembre 1970

 

Le 23 septembre 1970 au Fillmore East, New York. © : Blues News.

Vous connaissez cette chanson. Vous connaissez son interprète. Blues power, la bien nommée, incarne bien plus que d’autres la puissance d’expression du blues. Albert King l’a sans doute jouée des centaines de fois, pour le moins. Il y a tout juste cinquante-deux ans, le 23 septembre 1970, au Fillmore East à New York, il a donc remis ça. Cette version fait partie des blues que j’écoute le plus souvent, au moins une fois par semaine depuis une quarantaine d’années. Il m’arrive de l’écouter plusieurs fois de suite, les yeux fermés, très fort, moins fort, comme on respire, soupire. Sans jamais me lasser. Parfois, tout en sachant combien c’est vain, une question me taraude : « Est-il possible de mieux jouer de la guitare ? ». Je n’ai bien sûr pas la réponse, peut-être que ma propre raison s’évade, mais cela me rend heureux. La puissance du blues, sans doute, irrépressible, indicible, inexplicable, vitale…
Albert King, Blues power, 23 septembre 1970.

 

La plaque commémorative de la Mississippi Blues Trail à Indianola, lieu de naissance d’Albert King. © : Mississippi Blues Travellers.

 

© : Deezer.

 

© : David Redfern / Redferns.

 

Albert et B.B. King, Cleveland, Ohio, 20 février 1991. © Paul Natkin / Getty Images.

 

© Concord.

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories d’articles