Article « Les temps du blues » – 29 mars 2019

En tournée copie

Au programme de mon émission sur YouTube, Jazz Gillum (rubrique « Un blues, un jour et Nathan James (rubrique « En tournée »).

JG 1
© : Big Road Blues

Cela fait donc aujourd’hui 53 ans, le 29 mars 1966, que Jazz Gillum nous a quittés. Ce chanteur et harmoniciste fut un des principaux représentants du blues urbain créé dans les années 1930 par des artistes comme Washboard Sam, Tampa Red et bien sûr Big Bill Broonzy, qui accompagna d’ailleurs Gillum sur un très grand nombre de faces. On associe aussi ce style de blues au label Bluebird du producteur Lester Melrose, et il se caractérisait par son modernisme et même une certaine légèreté par rapport au blues rural, surtout dans l’interprétation mais également dans les thèmes, moins sombres. Il se basait en outre sur des petites formations comprenant harmonica, guitare, piano et même de plus en plus de sections rythmiques en avançant dans la décennie, ce qui était également très nouveau pour l’époque. À la fin des années 1930, la guitare électrique commencera à faire son apparition dans ce blues urbain, et avec Broonzy, Gillum sera un des tout premiers dans l’histoire de la musique à s’accompagner d’un guitariste électrique, en l’occurrence George Barnes en 1938…

JG 2
© : The Herb Museum

William McKinley « Jazz » Gillum est né le 29 mars 1902 ou 1904 dans le Mississippi à Indianola, une ville très célèbre dans le blues car Albert King y est né et B. B. King y a grandi ! Il perd ses parents très jeune et apprend l’harmonica à 6 ans avec un oncle qui l’a recueilli mais qui le maltraite, ce qui le pousse à fuguer à seulement 11 ans. Il commence alors à jouer dans les rues un peu partout dans le Delta où il a des relations, à Charleston et à Greenwood, et parvient à survivre tant bien que mal de maigres pécules. Quand il s’installe à Chicago en 1923, il semble rencontrer assez rapidement Big Bill Broonzy qui y vit depuis trois ans, ce qui facilite son intégration. Il enregistre naturellement ses premières faces en 1934 avec Broonzy et leur collaboration continuera jusqu’au milieu des années 1940. D’autres excellents musiciens l’accompagneront dont les pianistes Black Bob, Blind John Davis, Joshua Altheimer, Roosevelt Sykes, Horace Malcolm, Big Maceo et Eddie Boyd, les guitaristes Carl Martin, George Barnes, Leonard Caston, Pete Franklin et Willie Lacey, Washboard Sam, les bassistes Ransom Knowling et Alfred Elkins…

JG 3
© : Discogs

Après 1949, Gillum doit espacer ses enregistrements et a bien du mal à continuer d’imposer sa musique face au blues moderne électrique de Chicago. Quelques singles sortiront encore au début des années 1950, puis il tentera sans succès de réapparaître en 1961 avec un album de toute façon médiocre malgré la présence de Memphis Slim et Arbee Stidham à ses côtés. En 1966, il décède après avoir pris une balle dans la tête lors d’une rixe, à 61 ou 63 ans. Sans être un grand chanteur ni avoir la virtuosité de Sonny Boy Williamson premier du nom qui lui succédera à la fin des années 1930, il fut toutefois le premier harmoniciste du blues urbain. On lui doit aussi surtout des compositions très intéressantes et d’avoir popularisé des chansons comme Key to the Highway et Look on Yonder Wall. Si Document comme souvent propose ses faces dans sa série « Complete Recorded Works in Chronological Order », l’anthologie « The Blues – Harmonica Chicago Blues 1934-1947 » (Frémeaux & Associés, 1998) propose sans doute le meilleur panorama de son œuvre. J’ai choisi pour mon émission sa version de 1940 avec Big Bill Broonzy de Key to the Highway.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
© : Time Travel at 78rpms

 

NJ 1
© : Le Bien Public

Pour la rubrique « En tournée » du vendredi, je vous propose de nous arrêter exceptionnellement sur un festival. Il s’agit du Talant International Blues Festival en Côte-d’Or, en banlieue de Dijon. L’événement, qui vit sa sixième édition, a d’autant plus sa place dans cette rubrique qu’il se déroule cette année sur une période de deux semaines. Il débute en effet ce soir 29 mars pour s’achever le 12 avril prochain. Certes, il n’y pas des concerts tous les jours, mais le programme est de très haute volée. Ça commence donc aujourd’hui 29 mars avec Nathan James et Kenny Neal à l’Écrin à Talant, puis nous aurons les 1er et 2 avril un spectacle musical et théâtral en journée pour le jeune public à partir de 6 ans intitulé « Willy Blues », Steve Guyger le 2 avril au Crusoé à Dijon, Mojo Blues et Bobby Rush le 4 à l’Écrin à Talant, Rod Barthet le 7 à l’espace Brassens à Talant, une soirée Woodstock avec Ten Years After le 9 à l’Écrin à Talant, enfin le 12 à l’Écrin à Talant Same Player Shoot Again et Jean-Jacques Milteau Soul & Blues.

NJ 2
© : Jagoblues

Organisé par Jagoblues, notamment à l’initiative de la famille d’Éric Doidy, collaborateur régulier de Soul Bag et auteur de l’excellent livre « Buried Alive in the Blues – L’histoire du blues rock américain », et que je salue amicalement en passant, le festival de Talant a pris une belle place sur l’échiquier du blues en France. Il faut d’autant plus s’en féliciter sachant que le nombre de concerts augmente sans que la grande qualité de la programmation en souffre. Les fidèles de mon émission et de ce site savent que j’ai déjà passé bon nombre des artistes à l’affiche de cette édition, ce qui est logique car beaucoup tournent justement en ce moment. Ce n’est toutefois pas le cas du chanteur et multi-instrumentiste Nathan James, qui ouvrira le festival ce soir, qui fait dans un blues plutôt traditionnel bien qu’il soit de la Côte Ouest, que je vous invite à découvrir lors d’un concert en 2012 de la série « Listen Shows », avec Undecided Woman Blues

NJ 4
© : Jagoblues

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.