Sélectionner une page

Mahalia Jackson, une reine statufiée à Chicago

Mahalia Jackson, une reine statufiée à Chicago

© YouTube.

Certaines reines ne meurent jamais. Mais il ne s’agit pas de celle à laquelle vous pensez aujourd’hui… Mahalia Jackson est couramment qualifiée de plus grande chanteuse de gospel de l’histoire. Une couronne lui irait très bien. Née le 26 octobre 1911 à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, petite-fille d’esclaves et forcément roturière, elle fera du gospel un art noble. En 1916, elle perd sa mère, puis est élevée par une tante au caractère difficile. Le quotidien de Mahalia se résume alors à faire le ménage, à cueillir de la mousse espagnole pour rembourrer des matelas, à pêcher, et, déjà à chanter avec d’autres enfants de son âge. Elle s’extirpe tant bien que mal de ce quotidien oppressant et trouve refuge en chantant à l’église. À douze ans, la puissance de sa voix impressionne. À quatorze ans, elle s’imprègne des répertoires des chanteuses de blues classique des années 1920. Mais elle manque de confiance.

En 1961 à Zurich, Suisse. © : Wikipedia.

Heureusement, en 1928, sa famille déménage à Chicago, où elle est vite remarquée pour ses talents vocaux exceptionnels, en particulier dans le quartier de Chatham, dans le South Side. Elle doit toutefois attendre 1937 pour enregistrer ses premiers titres pour Decca, grâce au producteur Jay Mayo « Ink » Williams. C’est le début d’une carrière qui fait d’elle une des grandes voix du XXe siècle, sur laquelle je ne manquerai pas de revenir. Mahalia disparaît hélas bien trop tôt, à soixante ans le 27 janvier 1972 des suites d’une occlusion intestinale. La chanteuse a longtemps vécu à Chatham dans le South Side de Chicago, un quartier difficile habité par des Blancs. Elle reçut d’ailleurs des messages de mort, d’autant qu’elle s’impliquait dans la lutte en faveur des droits civiques. Déjà honorée par ailleurs, elle l’a été une nouvelle fois avec l’inauguration d’une statue à Chatham ce 2 septembre 2022, l’année du cinquantenaire de son décès. On doit l’œuvre à l’artiste Gerald Griffin. La statue en bronze dévoilée vendredi dernier, haute d’un mètre, n’est pas définitive et sera remplacée l’année prochaine par une autre d’environ quatre mètres.

© : Yahoo News.

Quelques chansons en écoute.
Amazing Grace. Sans commentaire…
Elijah rock. Monstrueux…
– Super medley de 1958 à Newport. Que dire ? Les mots perdent tout sens…

 

© : Don Cravens / Getty Images.

 

© : Yahoo News.

A propos de l'auteur

Catégories d’articles